Opinions

Qui est le vrai mastermind ?

Croyez-vous, une seule fois, que le meurtrier Tarrant, qui se dit un blanc ordinaire et qui n’était dans le viseur d’aucun service de renseignement, est à la fois le concepteur et l’exécuteur de ce plan visant à massacrer des Musulmans lors de leurs prières? D’autant qu’il portait sur lui un manifeste avec des menaces claires à l’encontre de la Turquie ? Pourquoi la Turquie ?
Peut-on accorder foi aux théories à l’effet qu’il était un loup solitaire ou, comme nous l’incite à croire le directeur de Charlie Express, qu’il serait la victime d’une manipulation, ou encore, comme veut nous faire croire le chroniqueur anglais d’un hebdomadaire local, que son racisme serait le fait qu’il soit Australien ?
Et si ce massacre planifié n’était pas le fait d’un loup solitaire ou d’un suprématiste blanc? Pourquoi, lors de son acte, n’a-t-il pas discriminé entre les noirs et les moins noirs et les blancs, les jeunes et les vieux, les hommes et les femmes?
Le crime de Tarrant serait-il différent de ceux commis par les Serbes en Bosnie, par la Russie en Tchétchénie où ils se sont acharnés contre des gens de la même race, soit des Européens blancs ? Le seul critère qui les intéressait, c’est qu’ils étaient des Musulmans.
Ce qui explique le silence assourdissant des chefs d’Etats Européens. Que ce soit Macron, Merkel ou May, ils ont le même agenda. Portez l’attention aux seuls Trump et Le Pen, ne serait qu’une tentative de déviation. En passant, pourquoi Modi ne s’est-il pas prononcé sur ce massacre, des ressortissants indiens se trouvant parmi les victimes ?
Il est clair, pour ceux qui veulent comprendre, que le massacre de 50 Musulmans dans une mosquée faisait partie d’un seul plan, celui d’inciter de nouveaux actes de violence à l’encontre des Musulmans et faire revivre la haine contre l’Islam et les Musulmans.
Le Seigneur ne nous rappelle-t-Il pas : La haine qu’ils ont à ton encontre est apparue sur leurs lèvres. Ce qu’il y a dans leur cœur est pire.
Le fait que le criminel portait aussi un message menaçant envers la Turquie serait-il une indication qu’il aurait été instruit par les services d’intelligence. Allah Seul est le sait.
Le crime perpétré sur le territoire néo-zélandais rappelle que l’hystérie islamophobe n’est pas nouvelle dans ce pays. Il ne faut pas oublier que la Nouvelle Zélande s’était alignée aux cotés des USA dans sa Guerre contre l’Islam, déguisée sous le vocable War on Terror.
Le gouvernement néo-zélandais a aussi du sang des Musulmans sur les mains. Les larmes de crocodile et le port du hijab par sa Première ministre ne devait pas nous leurrer.
Finalement, il faut déplorer le silence des chefs d’Etats Musulmans. A l’exception d’Imran Khan et d’Erdogan, ils ont confirmé leur position de laquais de Trump.
Abu Fawaz

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn