Featured International

Inde: la pandémie, arme du génocide

La tactique du gouvernement indien d’utiliser la pandémie pour décimer les Musulmans  ressemble à celle utilisée par les Nazis en Allemagne.  Celle qui l’affirme n’est autre qu’Arundhati Roy, romancière et activiste politique.

Dans une déclaration à la télévision allemande, DW, Roy a qualifié le traitement accordé aux Musulmans par le gouvernement indien de génocide. Elle a comparé la tactique du gouvernement à celle utilisée par les Nazis pendant l’Holocauste.

L’activiste politique Arundhati Roy a accusé le gouvernement Indien, cette semaine, d’utiliser la pandémie du Covid-19 pour exacerber les tensions entre les Hindous et les Musulmans.

Elle a déclaré à DW que cette stratégie du gouvernement nationaliste hindou d’exploiter la maladie doit retenir l’attention du monde entier, la situation approchant le génocide, selon elle.

Elle estime que le Covid 19 a mis en exergue ce que le monde savait déjà de l’Inde. Nous ne souffrons pas seulement de Covid, mais d’une crise de haine, d’une crise de faim.

Les 1,3 milliards d’Indiens sont sous un confinement national de six semaines. La deuxième nation la plus dense du monde a, jusqu’ici confirmé, 13 835 cas de contaminations avec 452 décè, des chiffres estimés largement en deça de la réalité.

La crise de la haine à l’encontre des Musulmans, poursuit-elle, est une conséquence des nombreuses protestations contre la loi de la citoyenneté antimusulmane. Sous le couvert du Covid, le gouvernement arrête des jeunes étudiants, s’acharne contre des avocats,  des rédacteurs en chef, des activistes ainsi que des intellectuels. Certains ont récemment été emprisonnés.

Roy affirme que le gouvernement exploitait le virus adoptant une tactique que rappelle celle des Nazis pendant l’Holocauste. Les idéologues du mouvement nationaliste hindou, le RSS, dont le BJP est le bras politique, a souvent comparé les Musulmans aux Juifs en Allemagne. Selon Roy, ils utilisent le Covid comme le typhus avait été utilisé contre les Juifs pour les pousser vers un ghetto.

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn