Featured Rappels

Nos Smartphones sont-elles devenues notre Ilah ?

Le scandale facebook avec la vente de données personnelles de plus de 87millions d’adhérents à une compagnie tierce, laquelle a utilisé celles-ci pour influer sur le processus des élections dans certains pays, la possibilité que l’OMS décrète l’addiction au Smartphones comme un syndrome, l’invasion de celles-ci avec plus de 5,1 milliards d’utilisateurs, devrait nous faire réfléchir sur la place qu’elles occupent dans notre vie et l’ampleur de son influence sur celle-ci.

Sommes devenus des esclaves de notre portable ? Sommes-nous devenus des créatures dépendant de nos relations virtuelles ?  Avons-nous fait de nos portables une divinité, notre Ilah ?

Allah (swt) nous informe, au chapitre 51, verset 56 : «  Je n’ai créé les Jinns et les humains que pour qu’ils M’adorent. » Ensuite, Allah (swt) nous rappelle : O les hommes, adorez votre Seigneur, qui vous a créés ainsi que ceux avant vous, afin que vous ayez la piété. »

Inventé comme un instrument de communication, le téléphone portable est devenu un instrument de dé communication, incitant  à l’isolement de l’utilisateur. Sortir son téléphone en cas d’ennui, ou appeler quelqu’un pour se distraire est devenu un reflexe naturel chez certains. Selon des études sérieuses, aux USA comme en Angleterre, 66% des sondés en peuvent se séparer de leur téléphone. Ce qui a entrainé ce qu’on appelle la nomophobie, terme dérivé de l’anglais « no mobile phobia). Il existe 5,1 milliards d’utilisateurs, soit 75% des habitants de la planète. 66% sont angoissés s’ils sont sans portable. 53% sont angoissés en cas de perte ou d’insuffisance de la batterie. 67% vérifient leur portable même s’il n’y aucun signal. 44% disent ne pas pouvoir dormir sans leur portable. Et 29% ne peuvent imaginer leur vie sans un portable.

Ce qui a amené des chercheurs à affirmer que nous devenus esclaves de notre Smartphone. Certains parlent d’addiction, des utilisateurs devenus accros. Selon les chercheurs, les fabricants des portables ont créé chez les utilisateurs un conditionnement, de la même manière que Pavlov avait conditionné un chien qui arrivait à saliver uniquement au son d’une cloche. Les notifications sur les portables ont créé ce type de dépendance, affirment-ils.

Par le biais de facebook et autres réseaux, dits sociaux, de nombreux utilisateurs privilégient des relations virtuelles au détriment des relations réelles, entrainant une perte de valeurs. A titre d’exemple, le sens de fraternité a tendance à disparaitre. Allah (swt) affirme : «  Les croyants sont une fraternité unique. » Muhammad (saw) a dit : Le musulman est celui qui aime pour son frère ce qu’il aime pour lui-même. Malheureusement, nous n’avons plus le temps de créer des relations, rendre visite aux malades, venir au secours de celui qui est en détresse, alléger la souffrance des autres…  Parce que l’utilisateur du Smartphone vérifie son portable chaque 7m30.

Il est certain qu’avec un tel comportement, il n’a pas le temps de réfléchir.  Il oublie le nombre de fois que le Créateur l’exhorte à la réflexion.

Revenons  à la définition de l’attestation de la foi La ilaha illa Allah, dont la traduction courante est : Il n’y a aucune divinité excepté Allah. Ilah indique un être ou un objet vers lequel quelqu’un se tourne pour rechercher la tranquillité, demander des faveurs. C’est aussi quelqu’un  ou un objet, une autre créature, sur lequel l’on place sa confiance ou auprès duquel l’on recherche une protection. L’affirmation La ilaha illa Allah est donc une déclaration de son détachement de toute Ilah, et de sa dépendance d’Allah (swt)exclusivement. Dans leur opposition au message de Muhammad (saw), les Quraysh avaient compris que celui-ci leur imposait un détachement de leurs divinités, mais surtout que l’autorité leur échappait des mains. Plus près de nous, ceux qui retournent vers l’Islam, se sont séparés de leurs anciennes ilah.

Avons-nous, Musulmans de naissance, écarté toute ilah?  L’ utilisateur qui vérifie son Smartphone chaque 7m30, n’a-t-il pas fait de celui-ci son ilah ? Notre portable ne  nous détourne-t-il pas du souvenir d’Allah ? Posons-nous la question : est-ce que nous prononçons, chaque 7m30, Subhanallah, Alhamdulilah, Allahu Akbar ?

Allah (swt) nous incite  à maintes reprises à réfléchir, à utiliser notre aql, notre intellect, à adopter la pensée critique. Notre Smartphone nous a-t-il détournés d’un tel comportement ?

Par ailleurs, le scandale facebook, avec la vente de données personnelles de 87 millions d’utilisateurs devrait nous inciter à remettre en question notre dépendance de celui-ci ou d’autres réseaux sociaux, véhicules de palabres. Selon l’OTAN, facebook est la plus grande guerre de désinformation de l’Histoire. Allah (swt) nous met en garde contre la désinformation au verset 6 de la sourate Hujurat (49). Maintenant, on comprend pourquoi facebook, twitter, Google et autres Whatsapp sont gratuits. Nous sommes devenus des produits offerts au business. Non seulement font-ils du business avec nos données personnelles, ils propagent de fausses informations. Ironiquement, c’est maintenant que l’Occident découvre les fake news, alors qu’ils s’y sont adonnés sans complexe en prélude à la guerre contre l’Iraq.

De plus, il est indéniable que les réseaux sociaux peuvent influer sur le comportement de l’utilisateur. C’est ainsi que le Quran perd sa place de Critère, par lequel l’on distingue le bien du mal. Ce qui peut entrainer une déculturation, avec l’adoption de comportements étrangers à l’Islam. Allah nous affirme : Les Juifs et les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, aussi longtemps que tu n’adoptes pas leurs coutumes.

Ceci n’est pas un réquisitoire contre l’utilisation des Smartphones. Comme dans toute action, recherchons la modération. Un détachement de cette addiction nous permettra de retourner vers la pensée critique, à réfléchir plus souvent sur le commandement du Créateur et à agir en conformité. Ceci est un appel pour délaisser nos portables en faveur du zikrullah.

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn