International

Gaza : Bain de sang pour une commémoration… et le silence coupable du monde Arabe.

Cela fait 70 ans que les Palestiniens ont été expulsés de leur terre pour permettre la création d’Israël.  Ce fut une grande catastrophe, la Nakba, qu’ils commémorent par des manifestations chaque année, pour rappeler au monde qu’ils sont deux millions devenus des refugies dans la plus grande prison à ciel ouvert, Gaza.

Les militaires israéliens viennent de tuer 60 manifestants désarmés, et en ont blessé 1300 autres par balle. 1300. Et ils le font le sourire aux lèvres, comme le démontrent des vidéos sur Internet.

C’est, selon des ONG internationales, un massacre , un de plus,  en 70 ans de répression militaire raciste et violente à l’encontre du peuple palestinien.  D’autres États se sont vus sanctionnés pour bien moins. Les sanctions contre l’Afrique du Sud ont contribué à libérer sa population noire: il est temps pour le monde de se rassembler derrière des sanctions contre Israël pour libérer les Palestiniens. Tel est l’appel lancé par le réseau virtuel Avaaz.
Pendant que dans plusieurs capitales, des gens dénoncent le massacre perpétré par le régime raciste  , les Musulmans, en particulier le monde arabe, observe un silence assourdissant, preuve de leur complicité avec le régime sanglant d’Israël.

L’armée israélienne prétend que les manifestations sont une invasion organisée par le Hamas et que quelques manifestants étaient armés. Ces affirmations sont contestées par les Palestiniens et la société civile internationale, sachant qu’Israël a souvent menti pour justifier ses actions. Et même si c’était vrai, pourquoi avoir tiré sur 1300 personnes situées à des centaines de mètres de la bande de séparation? Et pourquoi à balles réelles?!

Les forces israéliennes contrôlent l’espace aérien et sont retranchées derrière des fortifications, avec souvent des kilomètres de désert derrière elles: quelle menace représente réellement la foule?! La peur et la victimisation hystériques du régime israélien ne connaissent pas de limites, et justifient les actes les plus cruels.

Gaza est en réalité la plus grande prison à ciel ouvert du monde, privée de produits de première nécessité depuis des années par Israël. Les personnes qui manifestent risquent leur vie par désespoir. Mais lorsque ces prisonniers osent s’approcher des murs de leur prison, leurs geôliers les abattent comme des animaux, bien en sécurité dans des miradors situés à des centaines de mètres.

De dire qu’Allah nous décrit comme la meilleure Ummah, qui invite vers le bien et interdit le mal.

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn