Actualité

Black Friday lié à la vente d’esclaves ?

Black Friday lié à la vente d’esclaves ?

Ceux qui seraient tentés de succomber aux appels de sirène du Black Friday devraient s’interroger sur les origines de ce nom. La Consumer Advocacy Platfrom affirme qu’il s’agit d’un événement purement commercial qui profite avant tout aux commerçants.

Le Black Friday, une invention américaine, prétend proposer des rabais importants aux consommateurs. Malheureusement, comme dans d’autres pays, beaucoup de ces rabais sont loin d’être aussi intéressants qu’ils n’y paraissent. Le Black Friday, c’est un peu le coup d’envoi des achats de fin d’année pour les Américains.

Il faut remonter, selon des observateurs, aux temps de l’esclavage pour situer l’origine du Black Friday. De nombreuses photos annonçant la vente d’esclaves portent la mention Black Friday. Les réseaux sociaux ont souvent véhiculé des photos pour démontrer que le Black Friday remonterait à la vente d’esclaves, vente effectuée un vendredi, d’où le nom Black Friday.

La presse américaine a souvent nié ces faits et tenté de réécrire l’histoire en retraçant l’origine du Black Friday à un quelconque crash économique au 19 e siècle.

Quoiqu’il en soit, il est approprié de rappeler la tendance d’associer tout ce qui est beau, bon, efficace ou pur à la couleur blanche. Alors que tout ce qui est sombre, détestable, lugubre est associé au noir. D’ailleurs, le dictionnaire Concise Oxford définissait, il y a quelques années, le black comme « which is not white. » Et de citer, pour illustrer sa tendance à associer tout ce qui est mal, détestable, au noir, une black list, Black September.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn