Rappels

Le concept du taqwa

La vraie nature du taqwa (la piété) n’est pas l’ignorance  ou l’oubli, mais un engagement intellectuel, dans la discipline, dans la voie d’Allah, dans une lutte contre les défis que  posent aux humains le processus intellectuel et l’utilisation des faveurs de l’intellect dans ses relations avec le Créateur.

Le Prophète Muhammad (saw) nous a enseigné que, sans l’application de la raison, notre taqwa est défectueux, notre foi est défectueuse et notre prétention d’être un Musulman soumis à Allah est défectueuse.

Si notre façon d’être pieux est d’éliminer tout ce qui se pose en concurrent au cœur et l’esprit des gens, cela n’est pas de la piété. C’est tout simplement de l’égoïsme. Le vrai Musulman est éduqué, rationnel et raisonnable.

Le taqwa est la meilleure provision dont nous devons nous équiper pour atteindre le but ultime, la vie dans l’au-delà.

La définition du taqwa attribuée à Imam Ali (RA) mérite que l’on s’y attarde:

“Le taqwa est de craindre Allah (swt), le Tout-Puissant, agissant en accord avec le Qur’an, satisfait du peu que l’on dispose, et se préparant pour le jour de notre départ (la mort). »

Dans une autre dimension, le taqwa (la piété) est une provision indispensable à l’Ummah. Notre lutte pour rétablir le deen d’Allah sur terre échouera certes sans le taqwa.

Par extension, la victoire et le pouvoir sur terre ne peut être atteinte sans le taqwa.

Ce qui nous  amène à la dimension politique du taqwa. Prétendre que le taqwa n’est lié qu’au spirituel est une autre contradiction, car notre deen est parfait et complet comme l’affirme Allah (swt).

De plus, Allah (swt) nous exhorte à adopter l’Islam dans son intégralité.

Le concept de la soumission va au-delà de l’obéissance dans les rites et rituels. La soumission implique aussi l’acceptation de l’Islam en tant qu’idéologie parfaite, par opposition aux idéologies créées par l’homme.