Opinions

10 sous pour lepep, 5 milliards pour Betamax

Alors que les consommateurs bénéficieront de leurs dix sous sur la baisse du prix du pain, c’est Rs 5 milliards (6md si le gouvernement va en appel) que les contribuables devront casquer pour corriger l’incompétence de ceux qui ont pris la décision malavisée de résilier le contrat de Betamax.

Rs10 537 par jour, c’est la coquette somme que chacun de nous devra payer pendant toute une année pour combler cette dette qui nous est devenue contraignante sans que nous ayons eu la possibilité de donner notre opinion.


Comme l’affirme un chroniqueur de la presse en ligne, les décisions prises par le gouvernement sont des décisions collectives, donc solidaires. Cela veut dire que c’est au gouvernement dans son ensemble doit être d’assumer ses responsabilités, là où il a fauté. Comme dans le cas du démantèlement de la British American Investment ou de l’arbitrage perdu face à Betamax, pour ne citer que ces deux affaires. Même ceux qui ont, entre-temps, abandonné le navire qui prend l’eau ne doivent plus plaider l’amnésie temporaire ou rejeter les responsabilités sur leurs anciens camarades de la majorité. Ils doivent rendre des comptes à la population.

Annoncée comme une mesure historique pour réduire la pauvreté, accompagnée des tap latab devenus longtemps ridicules, le Negative Income Tax sera neutralisée par le salaire minimal. Telle est l’interprétation unanime des économistes, des observateurs politiques et des syndicalistes. Ces prises de position viennent confirmer celle des organisations de consommateurs qui ont exprimé leur déception en réaction au budget.

Pour l’élimination de la pauvreté, il faudra repasser…

Abu Fawaz

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn